La pin-up du mercredi : Zinédine Zidane

Dans la France de Charlie, on peut rire de tout, mais pas avec Zinédine Zidane. Pour s’être copieusement fichu de la gueule de la « légende » Zidane, le président de la FFF Noël Le Graët est sifflé hors-jeu par la France entière, exceptée celle qui n’en à rien à foot. Zizou peut d’ores et déjà résilier sa convention obsèques : il sait par avance qu’il aura des funérailles nationales et sa place d’office au Panthéon.

Bien sûr, le crime de lèse-Zidanité du Graët est l’excuse rêvée pour la ministre des Sports de rentrer dans le lard d’un type aussi réactionnaire que sournois. Profil si rare dans le milieu du sport. Et c’est beau de voir le gouvernement toujours prompt à voler au secours des millionnaires indûment attaqués. Le prolo qui va devoir trimer jusqu’à 70 ans n’ayant pas, quant à lui, la chance d’être une « légende ».

Ce contenu a été publié dans La pin-up du mercredi, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.