La pin-up du mercredi : Yannick Jadot

S’il finit le bec dans l’eau, ce sera la faute à Rousseau, et la gueule par terre, probablement pas la faute à Waechter. Yannick Jadot est donc sorti vainqueur des primaires écologistes, au grand désespoir du peuple Woke qui rêvait de perdre avec panache derrière Sandrine Rousseau. Pour ces ultras-là, Jadot est un Macro repeint en vert, voire un homme de droite. En attendant de l’affubler d’une croix gammée ?

Les écolos de France veulent bien sauver la planète à condition qu’elle soit de gôche. Et si possible intersectionnelle, pro-burkini et inclusive. Comme si avoir raison sur le réchauffement climatique leur donnait raison sur tout le reste, délires communautaristes et apologie de la néo-ségrégation inclus. Avec une telle mentalité, pas gagné que les partisans de Rousseau se la jouent promeneurs solidaires.

Ce contenu a été publié dans La pin-up du mercredi, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.