La pin-up du mercredi : Nadine Morano

Nadine Morano, c’est le spectacle permanent, sans relâche même le lundi depuis qu’il y a Twitter. Ses obsessions religieuses et racialistes illustrent à la perfection la nouvelle ligne électorale des Républicains : primaire jusqu’au bout des ongles. On reproche souvent à la Droite de s’aligner sur les thèses du Front National, mais bientôt c’est le Front National qui s’alignera sur les thèses de Nadine Morano.

Comme un Philippot allant fleurir sa tombe, Morano convoque De Gaulle pour parler d’une Europe de « race blanche ». Rien de plus moderne que la figure du vieux chêne cabotin pour donner de la jeunesse à des velléités passéistes. Nadine Morano se décomplexe tellement qu’elle en Vichy sous elle, et vit dans l’illusion d’un pays qui n’a jamais existé qu’avec l’ORTF :  une France en noir et (surtout) blanc.

Ce contenu a été publié dans La pin-up du mercredi, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *