La pin-up du mercredi : les vieux

Les vieux ne parlent plus, mais se font entendre pendant qu’ils sont encore (un peu) jeunes. La France n’a pas envie de travailler jusque dans la tombe, et vibre encore pour la retraite à 60 ans. Pas de chance, plus on vit vieux, plus on trime tard. Et tant pis pour ceux qu’un cancer ou autre joyeuseté emportera avant. On n’est pas sur terre pour se marrer, pas de raison qu’on aille sous terre en rigolant.

Les vieux ne parlent plus quand ils sont maltraités dans les maisons du quatrième âge, par des personnels surmenés qui voient leur propre retraite s’éloigner à grands pas. L’enquête Les Fossoyeurs souffle sa première bougie, Orpea assure qu’elle a changé, mais faire des promesses à un Alzheimer ça n’engage pas à grand-chose. Que ce soit oui ou non, on se fout de ce que disent les vieux, autant que de l’heure à la pendule.

Ce contenu a été publié dans La pin-up du mercredi, avec comme mot(s)-clé(s) . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.